Aller au contenu principal

Mise en garde aux consommateurs à propos de voitures endommagées par des inondations

La Commission des services financiers et des services aux consommateurs (FCNB) émet un avertissement afin de mettre les consommateurs en garde à propos de la vente de voitures et de bateaux qui ont été endommagées par des inondations.

Il est estimé que 650 000 véhicules ont été inondés pendant l’ouragan Harvey au Texas et l’ouragan Irma en Floride. L’eau cause des dommages importants à un véhicule, et les assureurs devraient se débarrasser d’un grand nombre de véhicules endommagés par l’eau pour qu’ils ne soient pas revendus. Toutefois, des véhicules endommagés par l’eau sont souvent transportés loin de leur lieu d’origine après une tempête importante et vendus à des conducteurs non avertis. Certains de ces véhicules pourraient entrer au Canada ou être achetés par des Canadiens qui cherchent un véhicule au sud de la frontière.

Les dommages causés par l’eau ne se limitent pas à la rouille. Ils peuvent avoir des répercussions importantes sur les systèmes mécaniques et électroniques, y compris sur les commandes des sacs gonflables, et créer de la corrosion. Une voiture qui a été inondée peut avoir l’air d’être en parfait état, mais les problèmes pourraient commencer à survenir plus tard, puisque les dommages causés par l’eau peuvent prendre beaucoup de temps à apparaître.

Pour éviter d’acheter un véhicule endommagé par une inondation, les consommateurs du Nouveau-Brunswick devraient :

  • Acheter un véhicule d’un concessionnaire enregistré de bonne réputation, car il a l’obligation de déclarer si une voiture a subi des dommages causés par l’eau. Pour savoir si un concessionnaire est enregistré, il faut lui demander sa licence de concessionnaire de véhicules à moteur.
  • Faire preuve de prudence supplémentaire lors de l’achat d’un véhicule auprès d’un particulier. Les vendeurs privés n’ont aucune obligation de déclarer si un véhicule a subi des dommages causés par l’eau.
  • Utiliser le Service de vérification de NIV du Bureau d’assurance du Canada pour vérifier si un véhicule a été déclaré irréparable. Si vous achetez un véhicule des États-Unis, vous voudrez peut-être utiliser le service VINCheckSM du National Insurance Crime Bureau (en anglais seulement). Pour en savoir plus sur les véhicules récupérés et modifiés, consultez L’achat d’un véhicule.
  • Utiliser un service comme Carproof ou Carfax pour voir l’historique du véhicule, y compris les données relatives aux dommages. Évitez d’en acheter un qui provient d’une zone qui a été inondée.
  • Se méfier des véhicules qui sont vendus à un prix inférieur à la valeur marchande. Si une affaire semble être trop bonne pour être vraie, c’est probablement parce qu’elle l’est.
  • Apporter le véhicule, avant de l’acheter, à un mécanicien de confiance pour qu’il l’inspecte.

Voici quelques indices courants d’un véhicule endommagé par l’eau :

Intérieur et extérieur du véhicule :
  • Une odeur de moisissure à l’intérieur, qui peut parfois être camouflée avec un assainisseur d’air ou un shampooing fort. S’il y a une forte odeur d’assainisseur d’air ou d’assouplissant textile, assurez-vous qu’elle ne masque pas une odeur plus grave.
  • Du rembourrage ou des tapis dépareillés, non fixés, nouveaux ou tachés.
  • Des tapis humides. Si vous le pouvez, soulevez le tapis pour vérifier si le sous-tapis est humide.
  • De l’humidité, de l’eau stagnante ou des débris dans le coffre à bagages ou le compartiment du pneu de rechange.
  • De la rouille autour des portes, à l’intérieur de la serrure du capot et du coffre, sur les pédales et les surfaces métalliques non finies (comme les ressorts et les boulons sous les sièges) ou sous le tableau de bord.
  • Des bulles de peinture dans des endroits qui ne sont pas exposés aux intempéries.
  • De la boue ou du limon dans le coffre à gants ou sous les sièges.
  • Des fils cassés sous le tableau de bord.
  • De la buée ou de l’humidité dans les lumières intérieures ou extérieures ou dans le tableau de bord.
  • Des vis de fixation des sièges altérées dans le but d’essayer d’assécher les tapis.
Sous le capot :
  • Des traces d’eau dans le compartiment moteur.
  • Du limon et du sable dans les renfoncements et les recoins.
  • Vérifiez l’huile – même une petite quantité d’eau dans l’huile la rendra trouble.
  • Vérifiez le filtre à air– s’il y a des taches d’eau sur le filtre en papier, laissez tomber.

Il est important de poser des questions et d’être bien informé lorsque vous achetez un véhicule d’un particulier ou d’un concessionnaire. Étant donné toutes les possibilités et les détails à considérer, vous pouvez vous sentir à la fois fébrile et dépassé. Pour en savoir plus sur l’achat d’un véhicule, consultez L’achat d’un véhicule.