Aller au contenu principal

Finances 101 pour les milléniaux

De jeunes adultes en conversation autour de la table d’un café.

Votre façon de gérer votre argent au cours des prochaines années influencera votre capacité à atteindre un jour vos objectifs financiers. L’un de vos objectifs pourrait être la liberté financière, soit avoir assez d’argent pour voyager, vivre votre passion et profiter de la vie. 

Compte tenu des défis auxquels font face les milléniaux, cet objectif peut sembler ambitieux. 

Toutes générations confondues, les milléniaux font face à l’un des avenirs économiques les plus incertains depuis la Grande Dépression. Beaucoup ont atteint la majorité ou sont entrés sur le marché du travail pendant la Grande Récession de 2008 et, par conséquent, ont débuté leur carrière avec de bas salaires ou encore dans un domaine qui n’était pas le leur. De plus, les milléniaux sont plus endettés que les générations précédentes, ces dettes prenant la forme de prêts étudiants. 

Un rapport de 2018 souligne que quatre milléniaux sur cinq qui ont un prêt étudiant ont affirmé que le remboursement de cette dette était « extrêmement » ou « très » important pour eux, et un sur cinq a indiqué que l’endettement était une préoccupation financière majeure.

Il n’est donc pas étonnant que vous deviez gratter les fonds de tiroirs afin de trouver un peu d’argent à investir pour votre avenir ou que vous hésitiez à utiliser votre argent durement gagné pour faire des placements qui comportent un certain degré de risque. En effet, le même rapport révèle que seulement un millénial sur deux investit.

La bonne nouvelle c’est que vous avez du temps devant vous et que vous pouvez compter entre autres sur les intérêts composés. Lorsqu’il s’agit d’investir, le plus tôt est le mieux.

Voici quelques conseils qui vous aideront à prendre de bonnes habitudes et que vous pouvez commencer à suivre dès maintenant pour atteindre vos objectifs financiers.

Habitude no 1 : Établir un budget

Les budgets ont mauvaise réputation. Beaucoup croient qu’ils les empêchent d’obtenir ce qu’ils veulent dans la vie. Au contraire, les budgets sont des outils qui vous aideront à obtenir ce que vous voulez. Il s’agit simplement de calculer le montant dont vous avez besoin pour couvrir vos dépenses et de vous assurer que vous ne dépensez pas plus que ce montant. Voici quelques étapes pour démarrer du bon pied :

  1. Calculez le montant dont vous avez besoin chaque mois pour vos besoins essentiels, comme le paiement de votre loyer ou de votre hypothèque, l’essence, les services publics, l’épicerie, la garderie et le remboursement de vos dettes, comme votre prêt étudiant (plus d’information sur les prêts étudiants ci-après). 
  2. Ajoutez votre contribution à votre compte d’épargne d’urgence (voir ci-après).
  3. Calculez vos dépenses discrétionnaires – les besoins non essentiels, comme les loisirs, les sorties au restaurant et les cadeaux que vous pourriez avoir à acheter. Lorsque vous êtes serré, c’est ici que vous pouvez économiser.
  4. Une fois que vous connaissez le montant total dont vous avez besoin pour couvrir vos dépenses, déposez ce montant dans un compte distinct au début de chaque mois et utilisez-le pour payer toutes vos factures. À la fin du mois, votre solde devrait être près de zéro. Déposez le reste de votre paie dans un compte d’épargne. Il s’agit de la méthode du budget à base zéro.

Vous pouvez télécharger le guide Pour un budget équilibré et notre document Excel Budget mensuel pour démarrer du bon pied. N’oubliez pas de revoir votre budget régulièrement. Votre budget doit être suffisamment flexible pour couvrir les dépenses des vacances estivales et de la période des Fêtes, par exemple, moments où vos habitudes de dépenses sont susceptibles de changer.

Habitude no 2 : Créer un fonds d’urgence

La mise en place d’un fonds d’urgence vous aidera à faire face aux surprises sans vous endetter ni avoir recours à des prêts coûteux. Mettez de côté de petits montants de 15 ou 20 $ chaque semaine. Essayez d’accumuler l’équivalent de trois à six mois de dépenses courantes dans un compte d’épargne distinct auquel vous pourrez accéder rapidement. L’objectif est d’y toucher seulement en cas de dilemme financier, comme une réparation de voiture imprévue ou une mise à pied. Il s’agit d’une habitude importante à prendre, puisque ces surprises ne vous laissent habituellement pas le temps d’ajuster votre budget. 

Habitude no 3 : Faire des versements automatiques

Il n’est pas toujours facile d’épargner. Faire des versements automatiques peut atténuer le stress. Pensez à verser une partie de votre paie dans un compte d’épargne distinct. En utilisant un transfert automatique, vous ne risquez pas d’oublier d’effectuer le transfert ou de dépenser cet argent par mégarde.

Habitude no 4 : Faire un examen attentif de vos prêts étudiants

Examinez les modalités, les conditions et les diverses options de remboursement. Elles varieront selon qu’il s’agit d’un prêt d’une institution privée (comme une banque) ou d’un prêt fédéral ou provincial. 

Déterminez le montant total à rembourser, le type de taux d’intérêt (dans certains cas, vous pouvez choisir entre un taux d’intérêt variable et un taux d’intérêt fixe), votre remboursement mensuel, et le temps qu’il faudra pour rembourser le solde. Si vous avez plus d’un prêt ou que vous avez une marge de crédit, il se peut que vous ayez plus d’une date d’échéance mensuelle. 

Lorsque vous établissez votre plan pour rembourser votre prêt étudiant, pensez à ce qui suit :

  • Intégrer les remboursements du prêt à votre budget pour vous assurer de toujours être en mesure de faire le paiement minimal : Vous pouvez même adhérer aux versements automatiques auprès de votre institution financière. 
  • Augmenter le montant de vos paiements mensuels : Si vous remboursez un montant supérieur à vos intérêts mensuels, la différence sera directement appliquée à votre principal, ce qui diminuera le montant total de votre prêt. Une façon facile d’y parvenir est d’arrondir votre paiement mensuel. Par exemple, si votre remboursement est de 236 $, arrondissez-le à 250 $.
  • Faire des paiements forfaitaires : Il s’agit de l’une des façons les plus rapides de rembourser votre dette et, par le fait même, de payer moins d’intérêt et de conserver plus d’argent dans vos poches.

Habitude no 5 : Tirer profit des intérêts composés 

Les intérêts composés sont aussi appelés la huitième merveille du monde. Il s’agit d’intérêts versés sur le montant initial déposé et sur les intérêts qui ont été rapportés au cours des périodes précédentes. Par exemple, au cours de l’année 1, l’institution financière paie 5 $ d’intérêt sur un dépôt de 100 $. À l’année 2, elle paie de l’intérêt sur 105 $. Et ainsi de suite.

Vous croyez que vous n’avez pas assez d’argent pour commencer à investir? Grâce aux intérêts composés et parce que vous avez du temps devant vous, même un montant de 5 ou 10 $ par semaine suffit. Examinez votre budget. Peut-être constaterez-vous que vous pouvez épargner encore davantage. Par exemple, si vous apportez un lunch de la maison plutôt que d’aller au restaurant une fois au cours de la semaine, vous aurez au moins 10 $ à investir. Beaucoup de maisons de courtage et de plateformes de négociation sont accessibles, et elles n’exigent pas de dépôt minimal. Ces entreprises offrent souvent des options d’investissement assorties de faibles taux de commission ou frais de gestion, voire aucun. Beaucoup de ces entreprises offrent aussi des applications d’investissement pour votre téléphone intelligent (voir ci-après). Avant de placer votre argent auprès d’une maison de courtage de valeurs, n’oubliez pas de vérifier auprès de la FCNB si elle est inscrite.

Habitude no 6 : S’informer sur l’investissement

Vous ne devriez pas entreprendre de choisir des actions si vous n’êtes pas à l’aise de faire les recherches nécessaires sur la santé financière et les antécédents des entreprises. Beaucoup de produits d’investissement vous permettent d’investir dans un secteur général du marché sans payer de frais, ou très peu. Ces produits vous permettent de diversifier votre portefeuille et de répartir vos risques parmi différentes entreprises et différents secteurs de l’économie plutôt que de placer tout votre argent dans le titre d’une seule entreprise.

Si vous avez besoin d’aide pour bâtir votre portefeuille, vous pouvez aussi obtenir l’aide d’un robot-conseiller ou consulter un professionnel des finances, en vous assurant toujours qu’il est inscrit. Vous pouvez vérifier les inscriptions en visitant le site Web de la FCNB ou en vous servant du Moteur de recherche national de renseignement sur l’inscription

Vous pouvez aussi avoir recours aux anciennes méthodes et vous rendre à votre bibliothèque locale ou visiter notre site Web pour consulter des documents éducatifs sur l’investissement. 

Le mot de la fin

Parfois, il vous arrivera de ne pas respecter votre budget. L’établissement d’un budget est le travail de toute une vie. Chaque mois représente une nouvelle occasion de s’engager à nouveau à adopter ces habitudes. Et si vous y arrivez, il est important de vous récompenser. 

Nous ne le dirons jamais assez : en ce moment, vous avez du temps devant vous, mais à mesure que les jours passent, c’est de moins en moins vrai. Si vous adoptez ces six habitudes pour vos finances personnelles, vous serez sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs financiers et pour rembourser vos prêts étudiants. N’oubliez pas qu’il ne faut pas que le mieux devienne l’ennemi du bien.