Aller au contenu principal

Les principales fraudes qui ont ciblé les Néo-Brunswickois en 2020

FCNB Logo

L’an dernier, plus de 350 Néo-Brunswickois ont déclaré avoir perdu au total plus de 1,6 million de dollars en raison de fraudes et d’escroqueries. 

Les chiffres proviennent du Centre antifraude du Canada (CAFC), qui a classé les principales catégories de fraude au Nouveau-Brunswick comme suit : extorsion, vol de renseignements personnels, marchandises, investissements, stratagème de rencontre et escroquerie à l’emploi. 

Par rapport à 2019, il s’agit d’une augmentation de près de 480 000 dollars perdus en raison d’escroqueries au Nouveau-Brunswick. 

« Il est difficile de dire si ce nombre a augmenté en raison de la multiplication des escroqueries et des fraudes dans la province, ou en raison d’une augmentation du nombre de personnes qui signalent une fraude ou une escroquerie, dit Marissa Sollows, directrice de l’Éducation et des Communications à la FCNB. Nous estimons que seulement cinq pour cent des personnes signalent des fraudes ou des escroqueries, de sorte que le nombre réel de victimes et les pertes d’argent sont probablement beaucoup plus élevés. »

L’augmentation pourrait également être due à la pandémie actuelle de la COVID-19, qui a donné aux fraudeurs une nouvelle occasion de profiter des Canadiens. Du début mars à fin décembre 2020, le CAFC a reçu des rapports de 8 136 victimes canadiennes de fraudes et d’escroqueries liées à la COVID-19, avec une perte totale de 6,9 millions de dollars. La FCNB a formé un groupe de travail interne sur les messages de prévention de la fraude pour surveiller les escroqueries liées à la COVID-19 dans la province et a lancé une campagne radio et télévisée au printemps dernier pour avertir les Néo-Brunswickois.

La FCNB encourage les Néo-Brunswickois qui reconnaissent les signes d’une fraude ou d’une escroquerie à passer à l’étape suivante et à la signaler. « Ne laissez pas l’embarras ou la peur vous empêcher de signaler une fraude, exhorte Mme Sollows. Chaque jour où vous tardez à signaler une fraude est un jour de plus où l’arnaqueur est libre de dépenser votre argent et de faire de nouvelles victimes parmi vos amis et votre famille. »
Apprendre à reconnaître les signaux d’alarme des escroqueries et faire preuve de prudence et de vigilance sont de simples mesures qui peuvent vous aider à éviter de devenir victime d’une fraude. La FCNB offre sur son site FCNB.ca une multitude de ressources pour vous aider à reconnaître ces signaux. 

Voici les principales fraudes et escroqueries signalées au Nouveau-Brunswick en 2020. :

Extorsion
Nombre total de signalements au Nouveau-Brunswick : 309 
Pertes d’argent signalées : 75 363 $

Son fonctionnement : Un fraudeur tente d’obtenir illégalement de l’argent ou des services d’une personne par la coercition. Il existe différentes variantes, mais elles impliquent toutes des menaces. Des menaces de violence, de dommages matériels ou d’atteinte à la réputation peuvent être proférées par téléphone, messagerie texte, courriel ou Internet afin de créer un sentiment d’urgence et d’alarme pour vous inciter à envoyer de l’argent.

Méfiez-vous si on profite de vos craintes en menaçant de vous faire chanter ou en vous disant que vous serez arrêté. Dans votre affolement, vous pourriez fournir des informations que vous ne donneriez pas normalement.  

À qui signaler l’incident : le CAFC, la GRC ou votre police régionale

Renseignements personnels
Nombre total de signalements au Nouveau-Brunswick : 99 
Pertes d’argent signalées : sans objet

Son fonctionnement : Un fraudeur qui affirme travailler pour une entreprise, un organisme gouvernemental, une banque ou un service public vous demande de lui confirmer rapidement vos renseignements personnels. Il peut notamment vous demander votre nom, votre adresse, votre date de naissance, les renseignements de votre compte ou votre numéro d’assurance sociale (NAS). Si vous lui fournissez ces renseignements, il peut s’en servir pour commettre une fraude d’identité.

Méfiez-vous si on essaie de vous prendre au dépourvu en vous appelant tôt le matin ou au milieu de la nuit, lorsque vous êtes moins vigilant et plus susceptible de fournir des informations que vous ne donneriez normalement.

À qui signaler l’incident : le CAFC, la GRC ou votre police régionale

Marchandises
Nombre total de signalements au Nouveau-Brunswick : 59 
Pertes d’argent signalées : 27 694 $

Son fonctionnement : Le fraudeur place des annonces sur des sites de petites annonces populaires, des réseaux sociaux ou créer des sites Web d’entreprises qui ressemblent aux sites d’entreprises légitimes. Pour générer l’intérêt des acheteurs potentiels, il offre ses produits à un prix très réduit. Vous pouvez recevoir des produits de contrefaçon, des produits de moindre valeur, des produits sans rapport ou rien du tout.

Méfiez-vous  :

  • si le prix demandé semble trop bon pour être vrai. Il s’agit probablement d’une arnaque. Renseignez-vous avant de faire un achat.
  • si le vendeur refuse de vous rencontrer en personne pour effectuer l’échange ou vous demande de payer avec des méthodes inhabituelles telles que des cartes-cadeaux ou de la cryptomonnaie. Dans la mesure du possible, vous devriez effectuer l’achat en personne ou utiliser votre carte de crédit pour le paiement.

À qui signaler l’incident : le CAFC, la GRC ou votre police régionale

Voici quelques-unes des principales fraudes et escroqueries au Nouveau-Brunswick en fonction des pertes d’argent signalées en 2020 :

Investissements
Pertes d’argent signalées : 865 000 $

Son fonctionnement : Un fraudeur propose des possibilités de placement fausses ou trompeuses. En promettant faussement des rendements plus élevés que la normale. Les investisseurs victimes de cette fraude perdent toutefois tout ou presque tout leur argent. Les formes courantes de fraude à l’investissement comprennent la cryptomonnaie, l’offre initiale de jetons, la vente pyramidale ou la combine à la Ponzi.

Méfiez-vous :  

  • si le placement est prétendument « sans risque » ou garantit un rendement de façon précise; 
  • si le fraudeur vous demande d’investir en utilisant de la cryptomonnaie, des cartes-cadeaux ou un service de transfert d’argent;
  • si le fraudeur utilise des techniques de vente agressives. Prenez toujours le temps de vous renseigner – posez des questions et vérifiez l’inscription avant de prendre une décision d’investissement. 

À qui signaler l’incident : la FCNB au 1-866-933-2222 ou fcnb.ca

Stratagème de rencontre
Pertes d’argent signalées : 536 189 $

Son fonctionnement : Le fraudeur utilise le plus souvent le courrier électronique, les sites de médias sociaux et les sites de rencontre pour créer un faux profil et prétendre chercher un compagnon. Il peut manifester une grande affection à votre égard pour gagner votre confiance. En général, le fraudeur vous dira qu’il a besoin d’argent pour une urgence personnelle ou médicale, pour l’aider à payer ses factures ou pour payer ses frais de voyage pour venir vous voir. Mais il n’y a pas vraiment d’urgence et il n’a pas l’intention de vous rendre visite.

Méfiez-vous :

  • si la relation évolue très rapidement. Le fraudeur peut vous déclarer aussitôt son amour, car il veut ainsi gagner votre confiance;  
  • si votre interlocuteur a toujours un prétexte pour ne pas vous rencontrer en personne. Le fraudeur ne tient pas à révéler sa vraie identité et peut même utiliser de fausses photos.  

À qui signaler l’incident : le CAFC, la GRC ou votre police régionale

Escroquerie à l’emploi 
Pertes d’argent signalées : 30 661 $

Son fonctionnement : Le fraudeur cible souvent les personnes qui sont à la recherche d’un emploi en ligne. Une fois que vous êtes « embauché », le fraudeur vous envoie de l’argent ou un chèque à déposer sur votre compte bancaire. Il vous demande ensuite de retirer tout l’argent de votre compte et de le lui renvoyer ou de l’envoyer à une autre personne ou entreprise sous forme de virement bancaire, cryptomonnaie ou de cartes-cadeaux. Quelle soit l’histoire qu’il vous raconte, elle se termine toujours de la même façon : il n’y a pas d’emploi, le chèque est un faux, le chèque est sans provision et vous devez maintenant de l’argent à la banque. 

Méfiez-vous si l’offre d’emploi indique un salaire élevé même aux candidats sans grande expérience. Si l’offre semble trop belle pour être vraie, c’est probablement le cas. Avant de fournir des renseignements personnels, assurez-vous de faire des recherches sur l’employeur.

À qui signaler l’incident : le CAFC, la GRC ou votre police régionale
 
La FCNB a pour mandat de protéger les consommateurs et de renforcer la confiance du public dans les marchés financiers et de consommation par la prestation de services réglementaires et éducatifs. Elle est responsable de l’administration et de l’application des dispositions législatives provinciales qui réglementent le courtage hypothécaire, les prêteurs sur salaire, les agents immobiliers, les valeurs mobilières, les assurances, les régimes de retraite, les caisses populaires, les sociétés de prêt et de fiducie, les coopératives ainsi qu’un large éventail de services à la consommation. La FCNB est une société de la Couronne indépendante, financée par les cotisations et les droits versés par les professionnels des secteurs réglementés. Elle offre des ressources documentaires et des outils éducatifs en ligne à www.fcnb.ca.