Aller au contenu principal

Investir dans son avenir : Guide de la résilience financière à l’intention des femmes

Une femme d’âge mûr souriant avec confiance.

Les connaissances financières sont essentielles pour renforcer sa résilience financière et sa capacité d’affronter les difficultés de la vie.  L’importance de la résilience financière a été démontrée durant la pandémie lorsque bien des gens ont perdu leur emploi, ont dû prendre soin d’un proche dépendant ou ont connu des difficultés financières majeures en raison d’une diminution de leurs épargnes ou de l’inflation. Parmi les personnes touchées se trouvait un nombre disproportionné de femmes. Selon une étude récente de la FCNB, 37 % des femmes du Nouveau-Brunswick ont signalé une baisse de leur revenu personnel en raison de la pandémie. 

Les femmes font face à des défis financiers que les hommes ne connaissent pas, qui sont le résultat de barrières systémiques et sociétales. Cette différence est encore plus grande pour les femmes au sein des communautés marginalisées. La situation familiale, la confiance en soi, les stéréotypes fondés sur le sexe et la manière dont les notions financières sont enseignées et discutées à la maison contribuent tous au fossé entre les genres.

Par ailleurs, les données statistiques montrent que les femmes sont moins longtemps sur le marché du travail, gagnent moins d’argent et vivent plus longtemps que les hommes, ce qui fait qu’il est plus difficile pour certaines de se préparer pour la retraite et plus vulnérables à des difficultés financières plus tard dans la vie. Seulement 41 % des femmes interrogées ont dit avoir confiance en leur avenir financier, comparativement à 57 % des hommes. 

Renforcer les connaissances financières des femmes peut les aider à surpasser ces barrières et leur donner les moyens de composer avec les problèmes financiers. 

Voici quelques conseils pour renforcer vos connaissances financières et aider à combler le fossé. 

Ayez confiance en vous

Selon une recherche par le Global Financial Literacy Excellence Center (GFLEC), un tiers de l’écart entre les sexes en matière d’éducation financière peut s’expliquer par un manque de confiance en soi chez les femmes. Un sondage effectué en 2021 révèle que seulement 46 % des femmes au Nouveau-Brunswick se disent confiantes dans la gestion de leurs finances par rapport à 62 % des hommes. Toutefois, parmi ce même groupe, 75 % des femmes et 80 % des hommes ont réussi un test en éducation financière, ce qui démontre que les femmes en savent plus qu’elles le pensent.

Votre attitude par rapport à vos finances contribue à vos connaissances financières globales. L’une des meilleures façons de renforcer votre confiance relativement à l’argent est d’en parler. Prenez les rênes de vos finances et parlez-en ouvertement avec votre famille, vos amis, votre spécialiste financier et votre institution prêteuse.  Posez des questions afin d’être en mesure de prendre des décisions sur la meilleure façon de gérer votre argent.  

Réseautez ou cherchez un mentor

Une bonne façon d’acquérir des connaissances financières est de développer un réseau de pairs qui ont le savoir-faire, les outils et la confiance pour vous aider à apprendre. Bon nombre de femmes ont acquis des connaissances financières par expérience personnelle et ont eu à surmonter des obstacles financiers. Le Gouvernement du Nouveau-Brunswick propose des occasions de mentorat, des activités de réseautage et des programmes gratuits pour habiliter les femmes et développer un réseau et des connaissances financières. 

Participez à un cours ou un programme en éducation financière

Suivre des cours peut être le premier pas vers l’acquisition de connaissances et de compétences qui vous permettront de gérer vous-même vos finances. Ces cours pourront vous préparer pour l’avenir en vous fournissant des ressources qui vous aideront à définir vos objectifs financiers, à budgéter et à gérer votre argent. Vous serez ainsi moins vulnérable aux changements importants de la vie, comme un divorce ou le veuvage. Regardez notre présentation gratuite d’une heure en ligne, qui vous explique comment établir une feuille de route financière, qui offre des conseils sur l’établissement d’un budget et plus encore. 


Une autre ressource gratuite est le Guide sur la santé financière des comptables professionnels agréés (CPA) du Canada, un questionnaire interactif conçu pour vous aider à comprendre les rudiments de la gestion des finances personnelles et la façon de les appliquer votre situationgener.   

Faites votre part pour éviter les préjugés sexistes 

Les préjugés sexistes peuvent se produire naturellement et même inconsciemment en raison des rôles culturels et sociétaux des hommes et des femmes. 

La différence dans la façon dont on parle aux garçons, aux filles et aux jeunes de la diversité sexuelle ou de genre, surtout en bas âge, joue un rôle dans leur degré de confiance et peut aider à réduire les préjugés inconscients et les idées fausses courantes, comme la soi-disante facilité des mâles avec les chiffres.

Parler à un jeune enfant en utilisant des nombres, par exemple, peut renforcer sa confiance et développer son intérêt en mathématiques. L’Agence de la consommation en matière financière du Canada en donne un bon exemple : souvent, les parents comptent les choses comme les bleuets lorsqu’ils en donnent aux jeunes garçons – un bleuet, deux bleuets, trois bleuets, etc. Cependant, ils offrent « des » bleuets aux jeunes filles.  Plutôt que d’utiliser des mots exprimant une pluralité indéterminée comme « plusieurs » et « des », comptez les objets à voix haute en vous servant des nombres pour renforcer l’importance des notions de calcul.  Lorsque l’enfant est un peu plus vieux, montrez-lui les prix à l’épicerie et aidez-le à les additionner pour connaître le coût réel des dépenses de tous les jours.  

Accroître la confiance et les connaissances financières d’un enfant en bas âge peut également avoir une incidence sur son parcours de carrière et améliorer son interaction avec les technologies. Une étude effectuée par le Gouvernement du Canada démontre que 50 % des jeunes hommes interrogés perçoivent leur aptitude en mathématiques comme étant « très bonne » ou « excellente », comparativement à 37 % des jeunes femmes. Ceux et celles qui ont une bonne opinion à l’égard de leurs compétences en mathématiques sont plus susceptibles de participer à un programme en sciences, technologies, génie ou mathématiques. 

Comme les outils financiers et les applications en ligne augmentent en popularité, il devient de plus en plus essentiel pour les femmes d’améliorer leurs connaissances afin qu’elles puissent adopter les produits financiers numériques avec confiance.

Cultivez de bonnes habitudes en matière d’épargne 

Face aux dépenses quotidiennes, il peut sembler difficile pour les femmes d’épargner. Alors que le coût de la vie est élevé, la création d’un fonds pour les urgences ou pour l’éducation d’un enfant peut sembler une montagne impossible à escalader. Un objectif populaire est d’épargner de 10 à 15 % de votre revenu mensuel. Toutefois, l’acte d’épargner, même un petit montant d’argent chaque mois, peut aider à cultiver des habitudes salutaires et à atteindre un objectif d’épargne. 

Si vous ne pouvez pas verser un montant important maintenant, commencez avec un petit montant. Mettre de côté autant d’argent qu’il vous est possible, même si ce n’est que 5 $ par mois, peut donner de la confiance et de la motivation à continuer, car vous voyez votre argent prospérer. Créer un budget est une excellente façon de faire le suivi de vos finances et de déterminer le montant que vous pouvez épargner pour vos objectifs financiers. 
 

Sachez qu’il n’est jamais trop tard pour commencer 

L’espérance de vie moyenne d’une femme canadienne est de 84 ans, soit quatre ans de plus que son homologue masculin. Cela signifie qu’en moyenne les femmes doivent épargner pour une retraite plus longue et que selon toute probabilité elles passeront ces années à gérer leur argent elles-mêmes. Commencez par utiliser la calculatrice du revenu de retraite canadienne du Gouvernement du Canada afin de connaître combien vous devez épargner. Vous pouvez également travailler avec un professionnel financier autorisé qui pourra vous aider à dresser un plan financier fondé sur vos objectifs.  

Autres ressources 

Renforcer les connaissances financières aide les femmes à développer des habitudes et à se donner les moyens de gérer les imprévus et épargner pour un avenir financier serein.  Vous trouverez sur notre site Web de nombreuses ressources utiles, y compris un questionnaire sur les valeurs personnelles et une feuille de route financière. Il existe aussi des balados en éducation financière et des blogues conçus pour les femmes. Une autre ressource utile, les balados grand public Tout sur la gestion des finances de CPA Canada traitent des principaux aspects de la gestion des finances personnels et contiennent de précieuses astuces. Comme toujours, il est important de vérifier la crédibilité des sources virtuelles. Vous pouvez également explorer notre site Web pour vous instruire sur les finances personnelles, les placements, les assurances, les fraudes et les escroqueries, etc. 

Ce guide est basé sur l’information tirée d’une recherche sur la littérature et du sondage sur la résilience financière menés par la FCNB en 2021, du GFLEC.org, du document Faisons des changements qui comptent : Stratégie nationale pour la littératie financière 2021-2026 de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada ainsi que du Gouvernement du Canada.