Aller au contenu principal

Votre guide des tendances en matière de placements

Un jeune homme souriant regarde son téléphone en dînant.

La cryptomonnaie, les placements axés sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), les comptes autogérés et la vente à découvert ne représentent que quelques nouveaux domaines et tendances dans le monde des placements. Ces nouveaux domaines et tendances font couler beaucoup d’encre et vous avez probablement vu des discussions sur les médias sociaux dans vos groupes d’amis. Les tendances et les conditions de placement évoluent constamment, en particulier avec l’émergence de nouveaux moyens de placement. Il peut être difficile de comprendre ce que les gens veulent dire lorsqu’ils utilisent des termes comme « liquidation forcée des positions courtes », « ESG » et « cryptomonnaie ». Cependant, avant de succomber à la dernière tendance en matière de placements, tenez compte des éléments et risques suivants afin de vous assurer que le placement vous convient. Prenez le temps de vous renseigner avant de prendre une décision.

Pourquoi est-ce que j’effectue des placements? 

Les tendances vont et viennent, et personne n’aime se sentir à l’écart ou rater une occasion – surtout lorsque cela signifie manquer une occasion de faire de l’argent. 

La peur de manquer une occasion

Lorsque vous envisagez un nouveau placement, posez-vous la question suivante : « Pourquoi est-ce que j’effectue des placements? » Suivez-vous la vague parce que vos amis le font? La peur de manquer une occasion (syndrome FOMO – de l’anglais : fear of missing out) est réelle, et les médias sociaux ne sont qu’un canal de plus où l’on peut se sentir pressé de faire comme les autres. De nombreuses escroqueries utilisent cette tactique de pression et font miroiter toutes les occasions d’investissement soi-disant manquées. N’oubliez cependant pas ceci : l’investissement ne convient pas à tous. Vous pouvez explorer les placements dont vos amis discutent, mais assurez-vous qu’ils vous conviennent avant de mettre votre argent en jeu. Cherchez des sources d’information impartiales et fiables au-delà de l’engouement sur les médias sociaux. 

Le placement correspond-il à ma tolérance au risque? 

Tout placement comporte des risques, et certains produits et pratiques peuvent ne pas correspondre à votre tolérance au risque. Des produits comme la cryptomonnaie, par exemple, sont extrêmement volatiles et risqués et ne sont pas un bon choix pour tous. Examinons certaines tendances actuelles et quelques risques que vous devriez prendre en considération. 

Tendances et termes expliqués

Cryptoactifs et cryptomonnaie

Les cryptoactifs sont des actifs entièrement numériques qui utilisent des registres publics sur Internet pour prouver le titre de propriété. Ils peuvent être utilisés comme moyen d’échange ou réserve de valeur ou à d’autres fins commerciales. Les cryptoactifs n’ont aucune valeur intrinsèque et fonctionnent généralement indépendamment d’une banque centrale, d’une autorité centrale ou d’un gouvernement. Leur valeur est basée uniquement sur l’offre et la demande du marché. 

La cryptomonnaie (ou monnaie virtuelle) est probablement le type de cryptoactif le plus connu. Il s’agit d’une monnaie numérique, ou un moyen d’échange, qui n’est généralement pas émis par un gouvernement ou une autorité centrale. La monnaie fiduciaire est une monnaie émise par un gouvernement ou une autorité centrale. La plupart des papiers-monnaies modernes, y compris le dollar canadien, sont des monnaies fiduciaires. La cryptomonnaie a été créée comme solution de rechange à la monnaie fiduciaire, mais n’est pas considérée comme monnaie légale au Canada. Elle peut être utilisée pour l’échange de produits ou de services ou à des fins spéculatives, comme la négociation sur une plateforme de négociation de cryptoactifs.

Quiconque envisage de spéculer sur des cryptoactifs, d’en acheter ou d’en négocier devrait avoir une bonne compréhension de l’actif et des risques associés. Comme il s’agit d’une technologie relativement nouvelle, il n’y a aucune garantie que la demande pour les cryptoactifs va croître ou sera durable. Il y a plusieurs types de risque associés aux cryptoactifs, notamment une volatilité importante, un risque de liquidité, un risque lié aux opérations en ligne, un risque technique, un risque de cybersécurité et un risque accru de fraude.

Récemment, des escrocs ont offert des occasions de placement où ils prétendaient fournir des rendements garantis et des primes de recrutement. De telles affirmations sont souvent des signaux d’alarme de fraude et la prudence est de mise. Les cryptoactifs sont extrêmement volatiles et les rendements garantis sur ce type de placements numériques sont très irréalistes et improbables. 

Renseignez-vous sur les risques liés à l’achat ou à la négociation de cryptoactifs. Si vous êtes au fait d’une fraude, signalez-la immédiatement en ligne. Informez-vous également sur la position de l’Agence du revenu du Canada sur le traitement fiscal de la cryptomonnaie. 

Vente à découvert 

Lorsqu’une personne vend une action « à découvert », elle vend une action qu’elle a empruntée, en espérant que le prix de l’action chutera. Elle rachète ensuite l’action à une valeur inférieure pour remplacer l’action empruntée et garder la différence. Il s’agit essentiellement d’un pari sur le rendement de cette action, où on croit que sa valeur va baisser avant de devoir remplacer l’action empruntée. Cependant, si la valeur de l’action ne diminue pas ou qu’elle monte, les vendeurs à découvert perdent de l’argent parce qu’ils doivent remplacer les actions empruntées, quel que soit leur coût actuel. La vente à découvert est une stratégie de placement complexe et risquée, généralement plus appropriée pour les investisseurs chevronnés qui sont à l’aise avec le risque substantiel et qui peuvent se permettre d’essuyer des pertes. 

Liquidation forcée des positions courtes

Le terme « courtes » fait référence à l’idée de vendre à découvert, et « liquidation forcée » illustre la pression exercée sur les investisseurs qui ont initialement vendu les actions à découvert. Lorsque la valeur de l’action empruntée augmente au lieu de diminuer, comme initialement prévu, le vendeur à découvert est obligé de racheter l’action au prix fort, ce qui peut entraîner une perte importante. La nécessité pour les vendeurs à découvert de racheter les actions qu’ils ont empruntées peut créer une demande supplémentaire pour les actions, ce qui peut faire grimper leur prix. Certaines personnes ont récemment utilisé les médias sociaux pour encourager des investisseurs à acheter certaines actions qui font l’objet de grandes positions de vente à découvert pour en augmenter le prix et déclencher un scénario de liquidation forcée. Il n’y a aucune garantie qu’une liquidation forcée des positions courtes se produira pour une action donnée, et ceux qui achètent ces actions ciblées risquent de perdre une partie 
ou la totalité de leurs placements. En outre, encourager ou conseiller d’autres personnes à participer à l’achat de ces actions ciblées, même sur les médias sociaux, peut constituer une violation des lois sur les valeurs mobilières. 

Placements ESG

L’investissement axé sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) est une stratégie selon laquelle un investisseur tient compte du rendement et de l’incidence des critères ESG pour déterminer dans quelles entreprises il investira. Un investisseur examine comment ces facteurs correspondent à ses propres valeurs, mais aussi l’incidence du rendement ESG de l’entreprise sur la rentabilité à long terme. Voici des exemples de critères ESG qu’un investisseur peut considérer :

  • les politiques d’une entreprise en matière de changements climatiques ou d’empreinte carbone;
  • la diversité et l’inclusion à l’embauche;
  • une chaîne d’approvisionnement éthique; 
  • les régimes de rémunération des cadres;
  • les politiques sur les conflits d’intérêts.

Ce ne sont là que quelques exemples d’éléments qu’un investisseur peut mettre dans la balance s’il souhaite que ses investissements soient moteurs de changement. Lorsqu’on considère des placements ESG, il est important de faire preuve de la même prudence que pour tout autre placement. Assurez-vous de bien comprendre la société et vérifiez si les renseignements divulgués par l’entreprise sont exhaustifs et pertinents. Il s’agit d’un nouveau domaine et les fraudeurs ont tendance à suivre les manchettes. Des personnes peu scrupuleuses peuvent présenter à grand renfort de mots à la mode des produits de placements, mais avec peu de substance pour les soutenir. Méfiez-vous des possibilités « trop bonnes pour être vraies » présentées comme valeurs sûres. 

Placements autogérés

Il ne manque pas d’applications offrant une approche autogérée pour la gestion de votre portefeuille. Bien que certains investisseurs avertis puissent connaître du succès grâce à une approche autodidacte à la négociation en bourse, celle-ci peut s’avérer risquée. Avant de prendre des décisions d’investissement, il est important de bien se renseigner sur les sociétés et d’avoir une bonne compréhension des placements envisagés. Assurez-vous d’avoir du temps à consacrer à cette recherche si vous pensez vous occuper vous-même de vos placements. Les marchés sont volatils et de nombreux facteurs peuvent avoir une incidence sur le degré de risque qu’un investisseur est prêt à prendre. Sans une compréhension de la tolérance au risque, un investisseur autonome risque de prendre des décisions de placement qui ne lui conviennent pas. Si vous n’avez pas une compréhension claire du niveau de risque que vous pouvez prendre, n’avez pas le temps d’effectuer des recherches et d’analyser le placement ou ne comprenez pas les répercussions fiscales, vous devriez faire appel à un professionnel ou demander des conseils professionnels avant de gérer vous-mêmes vos placements. Apprenez-en davantage sur les types de risque d’investissement auxquels vous êtes exposés en tant qu’investisseur.